Casino envisage d'autres cessions d'actifs-PDG

lundi 9 mai 2016 11h05
 

PARIS, 9 mai (Reuters) - Casino envisage de céder d'autres actifs dans les mois qui viennent après avoir tiré récemment quelque 4,2 milliards d'euros de la cession d'activités en Thaïlande et au Vietnam, déclare le PDG du groupe de distribution dans une interview publiée lundi par le quotidien Le Figaro.

Jean-Charles Naouri précise qu'il consacrera quatre milliards sur ces 4,2 milliards à la réduction de la dette du groupe, ajoutant que le conseil d'administration ne s'était prononcé sur aucune piste pour l'affectation du solde de 200 millions.

Concernant les cessions d'actifs, il précise que le projet de valorisation des actifs immobiliers en Colombie, où le groupe est le premier opérateur de galeries marchandes, "devrait aboutir dans les prochains mois".

"Nous avons par ailleurs pour les prochains mois d'autres projets de cessions d'actifs, pour un montant total de quelques centaines de millions d'euros", ajoute Jean-Charles Naouri.

La stratégie de Casino est contestée depuis mi-décembre par le fonds américain Muddy Waters, qui jugeait alors le groupe "dangereusement endetté" et estimait que son ingénierie financière complexe masquait une forte détérioration de ses performances.

L'agence Standard & Poor's a dégradé le 21 mars la note de crédit du groupe en catégorie spéculative, invoquant de "fortes pressions à attendre sur la rentabilité en 2016", dues à la récession brésilienne et aux pressions concurrentielles en France.

Casino a rejeté ces critiques, soulignant que les cessions déjà réalisés permettaient de régler la question de l'endettement et ajoutant que les profits et les cash flows devraient fortement progresser en France cette année.

Jean-Charles Naouri se déclare dans le Figaro "raisonnablement confiant" dans un retour à la croissance courant 2016 des activités non alimentaires du groupe au Brésil, qui avaient été fortement impactées par la récession à l'oeuvre dans le pays.

En France, il juge "crédible et raisonnable" l'objectif affiché par le groupe d'un résultat opérationnel courant de 500 millions d'euros cette année.

Vers 10h50, le titre Casino progressait de 1,72% à 50,50 euros, en ligne avec l'indice sectoriel européen (+1,56%). (Jean-Michel Bélot et Dominique Vidalon, édité par Gwénaëlle Barzic)