** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 9 mai 2016 08h03
 

PARIS/LONDRES, 9 mai (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse lundi à l'ouverture, après leur recul de près de 3% la semaine dernière qui s'est conclu sur des chiffres mensuels de l'emploi inférieurs aux attentes aux Etats-Unis.

Les créations d'emploi aux Etats-Unis en avril sont tombées à leur plus bas niveau en sept mois et le nombre d'Américains au travail ou en quête d'emploi est reparti à la baisse, des signes de faiblesse qui pourraient dissuader la Réserve fédérale de relever ses taux d'ici la fin de l'année.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien , le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient tous trois afficher des gains allant jusqu'à 0,6% à l'ouverture.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,68%, après six séances de baisse qui avaient fait perdre 8,6% au Nikkei, dans un marché soulagé par le yen qui marque une pause près de ses pics de 18 mois face au dollar.

L'indice Asie-Pacifique, hors Japon est stable.

Wall Street a terminé dans le vert vendredi après les chiffres de l'emploi inférieurs aux attentes en avril, qui rendent encore moins probable un relèvement des taux de la Fed dès sa prochaine réunion en juin . Sur la semaine, les trois indices américains ont reculé légèrement.

En Europe, la séance sera marquée par la réunion de l'Eurogroupe consacrée à la Grèce.

Le Parlement grec a adopté dimanche soir des réformes contestées de la fiscalité et des retraites réclamées par ses créanciers internationaux. Ces mesures, nécessaires au déblocage d'une nouvelle tranche d'aide dans le cadre du plan de sauvetage négocié l'été dernier par le Premier ministre Alexis Tsipras, visent à garantir que le budget grec dégagera un excédent primaire (hors service de la dette) de 3,5% du PIB en 2018.

Sur le front du pétrole, le Brent gagne 1,3%, le gigantesque incendie ayant mis à l'arrêt environ un million de barils par jour de capacité de production de l'Alberta, soit plus d'un tiers de la capacité du Canada.   Suite...