La chaîne de prêt-à-porter Aeropostale dépose son bilan

mercredi 4 mai 2016 14h54
 

4 mai (Reuters) - Aeropostale, l'enseigne américaine de prêt-à-porter pour adolescents mise en difficulté par la concurrence d'internet et de grandes chaînes comme Zara (groupe Inditex ) ou H&M, a demandé son placement sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

Aeropostale a dit qu'il financerait ses opérations pendant sa période de dépôt de bilan via un emprunt de 160 millions de dollars (139 millions d'euros) de Crystal Financial LCC, avec sa génération de trésorerie, selon un document juridique.

La société a dit s'attendre à sortir du Chapitre 11 dans les six mois après avoir réglé ses conflits avec son ancien actionnaire Sycamore Partners, qui lui avait accordé un prêt d'urgence de 150 millions de dollars en 2014.

"Aeropostale devrait sortir du Chapitre 11 sous forme d'une entité allégée, avec un réseau de magasins plus petit, mais rentable, (...) mais cela de règle pas le problème de son adéquation au marché", dit Neil Saunders du cabinet d'études Conlumino.

Aeropostale a fait savoir qu'il fermerait 113 magasins aux Etats-Unis et 41 au Canada.

L'enseigne a vu son cours de Bourse flancher de près de 94% depuis le 16 mars, date à laquelle elle a annoncé explorer diverses options stratégiques après un 13e trimestre consécutif de pertes.

Le groupe, affaibli par un conflit avec l'un de ses fournisseurs, a ensuite annoncé le 15 avril qu'il n'était pas en mesure de publier son rapport annuel pour son exercice clos fin janvier. (Aurindom Mukherjee et Subrat Patnaik à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)