LEAD 2-Liberty House va soumettre une offre sur Tata Steel UK

mardi 3 mai 2016 23h13
 

(Actualisé avec une deuxième marque d'intérêt)

par Kate Holton et Andy Bruce

LONDRES, 3 mai (Reuters) - Deux groupes ont exprimé leur intérêt pour le rachat des actifs britanniques de Tata Steel mardi, ce qui ravive les espoirs du gouvernement de David Cameron de sauver des milliers d'emplois dans un secteur sidérurgique fragilisé par les surcapacités mondiales et la concurrence chinoise.

Liberty House et une structure de rachat par les cadres de la société, appelée Excalibur Steel, ont tous deux annoncé avoir soumis des lettres d'intention avant l'échéance de 16h00 GMT.

Le groupe indien de négoce de métaux dirigé par Sanjeev Gupta a ainsi été le premier à soumettre une proposition de reprise, après avoir été le premier à manifester son intérêt pour la reprise de ces actifs, parmi lesquels l'énorme aciérie de Port Talbot au Pays-de-Galles.

"Liberty pense que l'industrie de l'acier britannique peut être viable à long terme si elle se base sur un modèle flexible, soutenable et non cyclique", dit la société dans un communiqué.

L'autre repreneur potentiel a émergé de Port Talbot même, où une équipe issue de la direction du site, regroupée au sein d'Excalibur Steel, a chargé des conseillers d'élaborer un plan de reprise.

Tata Steel, groupe sidérurgique indien, a annoncé fin mars son intention de vendre la totalité de ses activités au Royaume-Uni, menaçant plusieurs milliers d'emplois dans un secteur confronté à une faible demande, à une hausse de ses coûts et à des importations bon marché en provenance de Chine.

Tata Steel a déjà annoncé le 11 avril la vente de plusieurs de ses sites britanniques et de celui d'Hayange, en France, à Greybull Capital pour un montant d'une livre symbolique, un accord qui assure le maintien d'un tiers des 15.000 postes concernés par sa décision de se retirer de Grande-Bretagne.   Suite...