Grèce-Un accord le 9 mai peu probable-sources

lundi 2 mai 2016 18h38
 

ROME, 2 mai (Reuters) - Un accord entre Athènes et ses créanciers étrangers lors de la réunion des ministres des Finances de la zone euro qui doit se tenir le 9 mai est peu probable, a-t-on appris lundi de deux sources proches des négociations.

Les discussions portent sur les réformes réclamées à la Grèce par ses bailleurs de fonds en échange de nouveaux prêts, dont Athènes a besoin pour rembourser environ cinq milliards d'euros de dette arrivant à échéance d'ici la mi-juillet.

"Nous progressons lentement", a dit l'une des sources. "Je ne m'attends pas à un accord le 9 mai, c'est trop tôt. Il faudra encore plusieurs semaines après cela".

Les créanciers de la Grèce lui ont demandé de préparer des mesures d'économies supplémentaires qui seraient votées rapidement mais ne seraient mises en oeuvre qu'en cas de besoin pour respecter les objectifs budgétaires prévus.

L'adoption de ces réformes, qui s'ajouteraient à celles déjà en négociation, permettrait le versement de nouveaux prêts à Athènes et ouvrirait la voie à l'ouverture de discussions sur un allègement du fardeau de la dette.

Les discussions butent précisément sur la résistance de la Grèce concernant la forme et le contenu de ces mesures supplémentaires, selon les sources.

(Paul Taylor, Jan Strupczewski et Gareth Jones; Patrick Vignal pour le service français; Patrick Vignal)