Mediobanca aurait 5% de Pop Vicenza après sa cotation-source

lundi 2 mai 2016 14h19
 

MILAN, 2 mai (Reuters) - Mediobanca, la première banque d'investissement italienne, détiendra environ 5% du capital de Banca Popolare di Vicenza IPO-BPVS.MI si l'introduction en Bourse de l'établissement financier en difficulté a bien lieu, apprend-on lundi d'une source proche du dossier.

Atlante, le nouveau fonds d'aide bancaire mis en place par les autorités italiennes pour assainir les banques les plus faibles du pays, devrait pour sa part détenir au moins 92% du capital de Banca Popolare di Vicenza, la banque ayant annoncé samedi que les investisseurs n'avaient souscrit qu'à une fraction de son augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros.

Le faible intérêt pour la huitième banque italienne par la taille du bilan jette un doute sur sa mise sur le marché.

Pour la rendre possible, la Bourse de Milan pourrait se trouver dans l'obligation de lever une règle boursière suivant laquelle une société cotée doit avoir au moins 25% de capital flottant ou facilement échangeable entre investisseurs.

Néanmoins, la participation d'Atlante pourrait être apparentée à du capital flottant dans la mesure où les actions sont détenues par un gestionnaire d'actifs.

Si Popolare di Vicenza est bien cotée, Mediobanca en sera le deuxième actionnaire, après Atlante.

Une décision de la Bourse de Milan est attendue lundi. Si la cotation est rejetée, Atlante souscrira à la totalité de l'offre, se retrouvant ainsi avec 99,33% du capital de la banque.

Les banques italiennes souffrent lundi à la Bourse de Milan en raison de la déception suscitée chez les investisseurs par les mesures gouvernementales censées accélérer le recouvrement des créances impayées.

Le décret publié vendredi par le gouvernement de Matteo Renzi vise à donner de l'air à un secteur bancaire italien étouffé par 360 milliards d'euros de créances douteuses.

L'action Mediobanca perd près de 3% vers 12h15 GMT.

(Paola Arosio; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)