L'indice PMI manufacturier japonais au plus bas depuis janvier 2013

lundi 2 mai 2016 06h03
 

TOKYO, 2 mai (Reuters) - L'activité manufacturière s'est contractée en avril au Japon, à son rythme le plus marqué depuis plus de trois ans, et la production a connu son ralentissement le plus net en deux ans, montrent les données définitives de l'étude mensuelle auprès des directeurs d'achat publiées lundi.

Ces chiffres s'expliquent en partie par le tremblement de terre qui a interrompu vers la mi-avril la production industrielle dans la région de Kumamoto.

L'indice PMI Markit/Nikkei définitif est ainsi tombé à 48,2 en avril en données corrigées des variations saisonnières, ce qui constitue un léger mieux par rapport à l'estimation "flash" de 48,0, mais reste très inférieur au niveau de 49,1 de mars.

Il se retrouve ainsi pour le deuxième mois consécutif sous la barre des 50, ce qui témoigne d'une contraction de l'activité, et à son niveau le plus bas depuis janvier 2013.

Le sous-indice de la production est revenu à 47,8 (estimation "flash" de 47,9) après 49,8 le mois dernier. Il s'agit de la contraction la plus forte depuis avril 2014.

Le 14 avril, le séisme à Kumamoto a provoqué de gros dégâts et interrompu la production dans des usines d'électronique et de pièces détachées de voitures de la région.

L'activité a déjà repris dans nombre d'entreprises et si cette tendance se confirme, les économistes s'attendent à ce que l'impact sur la production manufacturière se résorbe rapidement. (Stanley White; Tangi Salaün et Benoît Van Overstraeten pour le service français)