Un 1er-Mai contre la loi El Khomri, la ministre s'en remet aux députés

dimanche 1 mai 2016 15h16
 

* Défilés sans heurts en province

* Forte mobilisation policière à Paris

* Pas question de retirer le texte, redit El Khomri

* FO et CGT soudés après des années de brouille

* La CFDT croit en une amélioration de la réforme

PARIS, 1er mai (Reuters) - Le débat sur la réforme du Code du travail doit désormais se tenir à l'Assemblée nationale où elle sera "enrichie", a déclaré la ministre du Travail dimanche, jour de mobilisation contre le projet de loi à l'occasion du rendez-vous social du 1er-Mai.

Deux jours avant le début de l'examen du texte à l'Assemblée, ses opposants continuent d'exiger son retrait, au premier rang desquels la CGT et Force ouvrière qui, fait exceptionnel, devaient défiler côte à côte à Paris, avec la FSU, Solidaires, les organisations étudiantes (Unef) et lycéennes (UNL, FIDL).

"Le retrait, ce serait une retraite", a souligné Myriam El Khomri au "Grand Rendez-vous" Europe 1-Le Monde-iTELE.

"L'heure du Parlement est venue. (...) J'aborde le débat parlementaire avec de l'impatience" car ce débat est là "pour enrichir le texte", a dit la ministre du Travail en évoquant les 5.000 amendements programmés. "Je ne considère pas le Parlement comme une chambre d'enregistrement".   Suite...