FEATURE-L'agrégateur, désintégrateur de la banque de détail

vendredi 13 mai 2016 12h22
 

par Julien Ponthus

PARIS, 13 mai (Reuters) - Nous sommes en 2020. Jean Dupont, comme de nombreux Français, vient de sauter le pas et utilise un agrégateur de comptes pour gérer l'ensemble de ses finances.

Ces applications mobiles permettent de consolider et de piloter à partir d'une seule plateforme tous ses comptes et produits bancaires, mais aussi son épargne salariale et ses moyens de paiement électronique, comme son compte paypal ou ses bitcoins.

Salaires, impôts, loyer, électricité, gaz, téléphonie: l'ensemble des revenus et des dépenses sont digitalisés, analysés et présentés sur une interface qui permet une optimisation de la gestion du budget familial.

Il évite à Jean Dupont d'être à découvert. Il anticipe les échéances de factures et peut automatiquement transférer de l'argent de son livret A, domicilié dans une caisse d'épargne du Limousin, à son compte courant logé dans une banque en ligne pour éviter les intérêts débiteurs.

Il propose aussi à titre de précaution des options de prêts à la consommation quand son client part en vacances avec peu d'argent sur son compte.

Dès qu'il anticipe un excédent sur le mois, l'agrégateur propose à Jean Dupont différentes solutions pour mettre son argent de côté, notamment via des "robots" proposant une gestion algorithmique de son épargne.

Son agrégateur passe en revue en permanence tous les produits souscrits pour vérifier qu'ils figurent parmi les plus compétitifs du marché.

Jean Dupont s'est rendu compte qu'il pouvait économiser un mois de salaire sur l'année en renégociant l'ensemble de ses assurances, son crédit immobilier sans oublier les tarifs de ses fournisseurs d'énergie et de téléphonie mobile.   Suite...