La CE autorise la fusion de CMA CGM et de NOL sous conditions

vendredi 29 avril 2016 12h02
 

BRUXELLES, 29 avril (Reuters) - La Commission européenne a annoncé vendredi qu'elle autorisait le projet de rachat de 2,2 milliards d'euros de la compagnie de transport maritime de Singapour Neptune Orient Lines (NOL) par CMA CGM , à condition que NOL se retire d'une alliance rivale.

L'exécutif européen confirme ainsi une information donnée par Reuters la semaine dernière, qui citait des sources proches du dossier.

La CE explique que son autorisation est subordonnée à la proposition de CMA CGM de faire sortir NOL de l'alliance G6, concurrente de l'alliance Ocean Three dont le groupe français fait partie.

"Le transport maritime régulier par conteneurs joue un rôle central dans le commerce mondial, de sorte que la concurrence dans ce secteur est essentielle pour les entreprises et les consommateurs de l'UE", a dit Margrethe Vestager, la commissaire chargée de la politique de concurrence.

"La décision adoptée ce jour garantit que le rachat n'entraînera pas de hausses de prix pour les nombreuses entreprises de l'Union européenne qui font appel à ces services de transport maritime par conteneurs".

CMA CGM, numéro trois mondial du transport de conteneurs, cherche en rachetant NOL à se renforcer face à ses deux principaux concurrents, Maersk Line et le suisse MSC.

Les concessions proposées sont identiques à celles fournies par l'armateur allemand Hapag Lloyd et son homologue chilien Compania Sud Americana de Vapores (CSAV) voici deux ans. (Philip Blenkinsop, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)