Areva-L'audit de l'usine du Creusot a révélé des "anomalies"

vendredi 29 avril 2016 09h41
 

PARIS, 29 avril (Reuters) - L'audit en cours de l'usine d'Areva du Creusot (Saône-et-Loire), qui fabrique des composants clés de l'EPR et dont est sortie la cuve du réacteur nucléaire en cours de construction à Flamanville (Manche), a révélé des "anomalies" dans le suivi des fabrications passées, a annoncé le groupe vendredi.

Cet audit avait été décidé après la découverte en 2015 de défauts dans la composition de l'acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve de Flamanville, sur lesquels l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a prévu de se prononcer vers la fin de 2016 ou début 2017.

"Concernant l'usine du Creusot, (l'audit) a permis à ce stade de mettre en évidence des anomalies, en cours de caractérisation, dans le suivi des fabrications. Cette phase de caractérisation de l'impact éventuel sur la qualité des pièces va se poursuivre dans les semaines à venir", a fait savoir Areva dans un communiqué.

Le groupe, dont l'activité réacteurs doit être cédée à EDF en 2017, a ajouté que les premières conclusions de l'audit du Creusot concernaient des "actions du passé" et que "l'organisation et les modes de fonctionnement actuellement en vigueur" sur le site ne permettaient plus le type d'anomalies détectées.

"Afin de caractériser les constats, un comité technique a été mis en place, en lien avec EDF. A ce stade préliminaire, il n'a pas établi d'informations mettant en cause l'intégrité mécanique des pièces", a ajouté Areva, qui fera un nouveau point sur le sujet le 31 mai.

Des audits sont aussi actuellement en cours sur d'autre sites de fabrication d'équipements d'Areva que celui du Creusot. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)