** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 27 avril 2016 07h54
 

PARIS, 27 avril (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement mercredi à l'ouverture dans des marchés toujours animés par les publications trimestrielles d'entreprises mais prudents avant les conclusions des réunions de la Réserve fédérale (Fed) américaine et de la Banque du Japon.

Les valeurs technologiques pourraient subir le contrecoup de l'annonce par Apple mardi après la clôture de Wall Street de la première baisse des ventes de l'iPhone depuis le lancement de sa première version et du premier recul de son chiffre d'affaires depuis plus de dix ans.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien ouvrirait quasi inchangé, en recul de 2 points par rapport à la clôture de mardi à 4.533,18 points. Le Dax à Francfort débuterait en hausse de 0,1% et le FTSE à Londres serait lui aussi quasi étale.

A un quart d'heure de la clôture, la Bourse de Tokyo évolue en baisse pour la troisième séance consécutive, l'indice Nikkei, cédant 0,34%.

Les marchés ne s'attendent pas à ce que la Fed modifie ses taux d'intérêt mercredi à l'issue de deux jours de débats sur la politique monétaire, mais ils espèrent que le communiqué de la banque central confortera le scenario d'un relèvement de taux au début de l'été, en juin ou en juillet.

La Banque du Japon, dont la décision de politique monétaire sera connue jeudi, pourrait en revanche assouplir encore sa politique monétaire après avoir opté en janvier pour des taux négatifs.

Les cours du pétrole sont proches d'un plus haut de cinq mois atteint dans la nuit, soutenus notamment par un recul inattendu des stocks de brut aux Etats-Unis. Le baril de Brent de la Mer du Nord progresse de près de 1% après un plus haut de cinq mois à 46,49 dollars. Le brut léger américain (WTI) prend 0,93% à 44,45 dollars .

Sur le marché des changes, le dollar recule avant le communiqué de la Fed et reste pénalisé par des indicateurs économiques américains publiés mardi et jugés décevants.

Les commandes de biens durables ont rebondi moins nettement qu'attendu en mars, selon les chiffres publiés par le département du Commerce et la confiance du consommateur s'est dégradée sur le mois écoulé.   Suite...