La croissance sud-coréenne ralentit fortement au T1

mardi 26 avril 2016 09h04
 

SEOUL, 26 avril (Reuters) - L'économie sud-coréenne a subi un sérieux coup de frein au premier trimestre avec une croissance réduite de pratiquement moitié par rapport aux trois mois précédents, sous le coup d'un ralentissement des exportations et des investissements, selon des estimations publiées mardi par la Banque de Corée (BoK).

Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,4% en janvier-mars par rapport au trimestre précédent, sa plus faible croissance séquentielle depuis le deuxième trimestre 2015, selon la BoK. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,5% après celle de 0,7% enregistrée au quatrième trimestre.

Sur un an, le PIB a progressé de 2,7%, comme attendu par les économistes.

Les exportations, principal moteur de la croissance sud-coréenne, ont reculé de 1,7% d'un trimestre à l'autre, effaçant pratiquement leur hausse de 2,1% du quatrième trimestre, et l'investissement a chuté de 5,9%, plus forte baisse depuis le deuxième trimestre 2012, reflétant la prudence des entreprises face aux perspectives incertaines de l'économie mondiale.

La consommation privée a de son côté reculé de 0,3% par rapport au quatrième trimestre, accusant sa première baisse depuis près d'un an et la plus forte depuis le deuxième trimestre 2014, en dépit de mesures prises par le gouvernement pour encourager les ménages à dépenser.

"Le ralentissement risque de se prolonger au deuxième semestre mais en attendant le deuxième trimestre devrait être meilleur grâce à un effet de base positif", commente Stephen Lee, économiste chez Samsung Securities. "Cela devrait amener la Banque de Corée à garder ses munitions pour plus tard", ajoute-t-il en faisant allusion à une possible baisse du taux directeur de la banque centrale, actuellement à 1,50%. (Dahee Kim and Shin-hyung Lee, Véronique Tison pour le service français)