Débuts boursiers timides pour SecureWorks à Wall Street

vendredi 22 avril 2016 18h40
 

22 avril (Reuters) - Le cours de SecureWorks, la filiale de cybersécurité de Dell, variait peu vendredi sur le Nasdaq pour sa première séance de cotation après une offre publique de vente décevante, conséquence des doutes actuels sur les perspectives du marché des hautes technologies.

Le titre a débuté à 13,89 dollars puis est monté à 14,60 dollars avant de tomber à 13,40. Vers 16h25 GMT, il se traitait à 14,10 dollars, en hausse de 0,71% sur le prix de l'IPO (14 dollars).

Celui-ci a été fixé jeudi soir en dessous de la fourchette indicative, qui allait de 15,50 à 17,50 dollars. Huit millions d'actions seulement ont été vendues, soit un million de moins que prévu.

Les résultats de cette IPO, la première de l'année dans le secteur aux Etats-Unis, pourraient doucher les espoirs de certains investisseurs d'une relance des mises sur le marché dans la "high tech".

A la même date l'an dernier, six entreprises technologiques avaient déjà mené à bien leur introduction et levé un montant total de 1,6 milliard de dollars, selon les données Thomson Reuters.

"Cette IPO est ratée", a commenté Tim Ghriskey, co-responsables des investissements de Solaris Asset Management, tout en estimant que "cela ne signifie pas qu'il n'y aura plus d'IPO dans la high tech, ni qu'elles se passeront toutes mal".

La demande de titre SecureWorks a été pénalisée par des facteurs spécifiques à la société, dont les pertes augmentent et dont la maison mère, Dell, est susceptible de céder une part supplémentaire du capital.

(Jim Finkle à Boston et Sruthi Shankar à Bangalore; Marc Angrand pour le service français)