Aéroport de Nice-Les dates butoir des offres repoussées-sources

vendredi 22 avril 2016 16h46
 

PARIS/FRANCFORT, 22 avril (Reuters) - Les dates butoir fixées pour la remise des offres indicatives et fermes en vue de la privatisation de l'aéroport de Nice ont été reportées car le processus prend plus de temps que prévu, a appris Reuters vendredi de trois sources proches du dossier.

Les premières offres pour la privatisation de Nice-Alpes-Côte d'Azur, le premier aéroport régional français, devaient être initialement déposées d'ici le jeudi 28 avril, et les offres fermes d'ici le 20 juin.

Selon deux des sources, le calendrier pour Nice serait maintenant aligné sur celui de l'aéroport de Lyon, soit le 12 mai pour les offres indicatives et le 4 juillet pour les offres fermes.

"Il y a du retard dans le processus de Nice", a dit à Reuters l'une de ces deux sources. "Les dates butoir de Nice sont désormais les mêmes que celles de Lyon."

Une porte-parole du ministère de l'Economie n'était pas en mesure de commenter ces informations dans l'immédiat.

L'Etat français a lancé formellement en mars le processus de privatisation partielle des deux plates-formes régionales en publiant les cahiers des charges sur le site de l'APE. (bit.ly/1nyIang)

L'Etat s'est déjà désengagé en 2014 de l'aéroport de Toulouse et la cession de ses participations de 60% dans ceux de Nice et Lyon pourrait lui rapporter jusqu'à 1,5 milliard d'euros.

De nombreux groupes et fonds d'investissement spécialisés dans les infrastructures ont d'ores et déjà manifesté leur intérêt pour les deux aéroports régionaux français, dont la vente devrait être finalisée dans le courant du second semestre.

A ce jour, dix dossiers de candidature sont pressentis pour l'aéroport de Nice, et neuf pour celui de Lyon. (Gilles Guillaume et Matthieu Protard à Paris, Arno Schuetze à Francfort, édité par Dominique Rodriguez)