BOURSE-PSA en baisse après les perquisitions de la DGCCRF

vendredi 22 avril 2016 10h43
 

PARIS, 22 avril (Reuters) - L'action PSA signe l'une des plus fortes baisses du CAC 40 dans des volumes étoffés vendredi matin après avoir fait savoir la veille que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) perquisitionnait ses quatre sites de R&D en France dans le cadre des enquêtes en cours sur les émissions polluantes dans le secteur automobile.

A 10h30, le titre perd 3,33% à 13,62 euros, dans des volumes atteignant déjà 40% de leur moyenne quotidienne sur les trois derniers mois sur Euronext, contre un indice CAC 40 en baisse de 0,24%.

Le groupe a affirmé rester confiant dans ses technologies et collaborer avec les autorités.

Dès jeudi soir, Barclays avait prévu des pressions sur le cours du titre aujourd'hui tout en écrivant croire que PSA respecte les normes de chaque pays où le groupe est présent, et que l'enquête n'aura aucun impact sur le long terme.

Au début de l'année, quand une perquisition similaire avait visé Renault, le concurrent de PSA avait lourdement chuté à la Bourse de Paris avant de regagner le terrain perdu.

Le groupe au losange, qui a publié la veille un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, perd vendredi 1,8% à la Bourse de Paris dans le sillage de PSA.

Après l'annonce du trucage par Volkswagen des émissions polluantes de plusieurs véhicules diesel, Bercy avait annoncé à l'automne dernier l'ouverture d'une enquête de la DGCCRF sur le groupe allemand, qui devait être étendue dans un second temps à l'ensemble des constructeurs commercialisant des véhicules sur le sol français. (Joseph Sotinel, édité par Gilles Guillaume)