France-La confiance des dirigeants de PME-ETI se dégrade

jeudi 21 avril 2016 18h10
 

PARIS, 21 avril (Reuters) - La confiance des dirigeants de PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) dans l'économie française a rechuté en avril après son rebond de mars sur fond de durcissement du débat autour du projet de loi Travail, selon l'Observatoire OpinionWay-Banque Palatine-Challenges publié jeudi.

Son niveau est retombé à 32%, un plus bas d'un an, contre 39% en mars, alors que dans le même temps leur confiance dans l'économie mondiale est remontée de deux points, à 44%.

Ils conservent toutefois une forte confiance dans leur propre entreprise (79%), bien que ce solde soit nettement en deçà des plus hauts (88%) touchés en janvier.

Ils sont encore 44% (+1 point) à anticiper une stabilité de leur chiffre d'affaires cette année mais moins nombreux (36%, soit -6 points) à tabler sur une hausse de celui-ci.

Leurs perspectives d'investissement suivent le même chemin, l'indice qui les mesure reculant de cinq points, à 109, par rapport à mars pour retrouver son niveau de février. Il avait culminé à 116 en janvier.

L'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 303 dirigeants d'entreprises, dont le chiffre d'affaires est compris entre 15 et 500 millions d'euros, interrogés par téléphone entre le 25 mars et le 8 avril.

Pour Pierre-Yves Le Dréan, directeur général de la Banque Palatine, "les dirigeants d'ETI réagissent de plus en plus aux signaux positifs ou négatifs envoyés par les pouvoirs publics."

"En mars, le projet de loi Travail avait été accueilli favorablement et avait fait naître de grands espoirs, tant ce sujet est une priorité pour eux. Malheureusement, le débat de ces dernières semaines et les blocages sur l'évolution du code du travail ont contribué à la nette rechute de la confiance des patrons pour le mois d'avril"

L'enquête complète : bit.ly/22QBKOv (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)