Kiev a 100 jours pour réformer, dit un commissaire européen

jeudi 21 avril 2016 14h54
 

KIEV, 21 avril (Reuters) - Le nouveau gouvernement ukrainien doit mettre à profit ses 100 premiers jours au pouvoir pour réformer et obtenir 600 millions d'aide européenne, a déclaré jeudi le commissaire en charge de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, Johannes Hahn, lors d'une visite à Kiev.

L'Ukraine doit notamment s'attaquer à la corruption en nommant un nouveau procureur général et en respectant à la lettre le programme de réformes élaboré par le Fonds monétaire international (FMI) plutôt que de tenter de le renégocier, a déclaré Johannes Hahn.

Le nouveau Premier ministre, Volodimir Groisman, est entré en fonction la semaine dernière après des mois de turbulences politiques et de scandales de corruption qui ont fragilisé la coalition de son prédécesseur, Arseni Iatseniouk, retardant le versement des aides prévues par le programme de soutien du FMI, d'un montant total de 17,5 milliards de dollars (15,4 milliards d'euros).

"En règle général, un gouvernement bénéficie d'un état de grâce de 100 jours, mais dans le cas ukrainien, il doit s'agir de 100 jours d'action et d'activité", a dit Johannes Hahn.

Un membre de l'entourage de Volodimir Groisman a déclaré en début de semaine à Reuters que le nouveau chef du gouvernement n'avait pas l'intention de suivre aveuglément les recommandations du FMI qu'il souhaite renégocier. "Il est capable de convaincre et de défendre sa position", a dit la source à Reuters. (Pavel Polityuk,; Nicolas Delame pour le service français)