Toshiba va déprécier Westinghouse, le DG va démissionner-sources

mercredi 20 avril 2016 06h28
 

TOKYO, 20 avril (Reuters) - Toshiba s'apprête à déprécier la valeur de sa filiale nucléaire aux Etats-Unis, Westinghouse, d'environ 200 milliards de yens (1,62 milliard d'euros), a-t-on appris mercredi de sources informées de ce projet.

Un comité d'entreprise devrait en outre se réunir ce mercredi pour approuver la démission du directeur général Masashi Muromachi, a dit l'une de ces sources.

Le conglomérat japonais s'efforce de tourner la page du scandale comptable qui l'a ébranlé l'an dernier afin de concentrer ses efforts sur la rationalisation de ses activités, dont les faibles performances ont été masquées pendant des années par des manipulations des comptes.

Toshiba a déclaré mercredi qu'il n'avait pas encore déterminé les résultats des tests menés sur ses activités nucléaires, destinés à juger l'ampleur d'éventuelles dépréciations.

Il a refusé de s'exprimer sur l'éventuelle démission de Masashi Muromachi.

Ce dernier a pris les rênes du conglomérat en juillet dernier après la démission de son prédécesseur et de nombreux autres dirigeants du groupe emportés par le scandale comptable.

Il a déclaré dès le mois de septembre qu'il ne comptait pas rester trop longtemps à ce poste et qu'il aimerait passer la main dès que Toshiba serait sur la voie du redressement.

Son successeur devrait être choisi parmi les trois vice-présidents exécutifs du groupe, Yasuo Naruke étant le favori, selon le journal Sankei. (Taro Fuse et Kentaro Hamda; Bertrand Boucey pour le service français)