Rencontre entre Kohl et Orban sur la crise migratoire

mardi 19 avril 2016 19h52
 

OGGERSHEIM, Allemagne, 19 avril (Reuters) - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, opposé à la politique allemande d'accueil des immigrés, a été reçu mardi pendant une heure par l'ancien chancelier Helmut Kohl, 86 ans, qui fut son mentor après la chute du communisme en Europe de l'Est.

Dans un communiqué publié à l'issue de cette rencontre privée au domicile d'Helmut Kohl à Oggersheim, dans le sud-ouest de l'Allemagne, les deux hommes s'interrogent sur la capacité de l'Europe à accueillir des millions de migrants.

Ils soulignent qu'ils partagent les mêmes objectifs que la chancelière Angela Merkel face à la crise migratoire et aux défis humanitaires qu'elle pose mais s'interrogent sur les moyens d'y parvenir.

"L'accord est total sur l'objectif", disent-ils. "Il s'agit d'assurer l'avenir de l'Europe et la paix dans le monde. Les efforts (de Merkel) vont dans le même sens."

"Mais combien de gens l'Europe peut-elle raisonnablement accueillir et finalement intégrer ? Et que se passe-t-il pour les millions de gens qui sont dans la détresse à travers le monde et qui ne peuvent pas fuir ?", ajoutent-ils.

Dans une tribune parue dimanche dans le Tagesspiegel am Sonntag, Helmut Kohl, qui fut chancelier de 1982 à 1998, estime que l'Europe ne peut absorber des millions de réfugiés et réclame davantage de coopération face à cette crise.

"La solution, elle se trouve dans les régions touchées (par les conflits). Elle n'est pas en Europe. L'Europe ne peut pas devenir un nouveau foyer pour des millions de nécessiteux du monde entier", écrit-il dans cette tribune.

De santé fragile, le plus souvent en chaise roulante, Helmut Kohl ne fait plus que de rares apparitions en public. (Frank Simon, Reuters Television, Thorsten Severin et Krisztina Than à Budapest; Guy Kerivel pour le service français)