Adidas perd la guerre des semelles contre Puma

mardi 19 avril 2016 17h23
 

BERLIN, 19 avril (Reuters) - Un tribunal allemand a rejeté mardi la tentative d'Adidas de bloquer la sortie par son rival Puma d'une nouvelle ligne de chaussures de running.

Adidas reprochait à Puma d'avoir copié, pour son modèle "NRGY", la technologie utilisée pour les semelles de sa ligne "Boost", appréciées pour leur légèreté et leur amorti.

Les deux équipementiers avaient dans un premier temps travaillé tous deux avec le chimiste allemand BASF sur une nouvelle mousse de polyuréthane.

BASF avait ensuite signé, en 2011, un accord d'exclusivité pour cette technologie avec Adidas, qui a sorti en 2013 sa ligne "Boost", connaissant un gros succès commercial.

Puma s'était rabattu sur un partenariat avec l'américain Huntsman pour sortir l'an dernier sa ligne "NRGY", copiée, selon Adidas sur le modèle "Boost".

Puma s'est réjoui de la décision du tribunal de Düsseldorf, contrairement à Adidas qui étudie, selon une porte-parole de la marque, les suites à donner à cette affaire.

La rivalité entre Adidas et Puma remonte à la fin des années 1940. Après une querelle entre les deux frères Dassler, Adi et Rudi, le premier fonda Adidas et le second, Puma, aujourd'hui contrôlé par le groupe de luxe français Kering.

(Emma Thomasson; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)