GB-Centrica a perdu 224.000 clients en janvier-mars

lundi 18 avril 2016 12h22
 

LONDRES, 18 avril (Reuters) - Centrica, le premier fournisseur d'énergie au Royaume-Uni, a annoncé lundi avoir perdu encore 224.000 clients sur les trois premiers mois de l'année, confirmant l'érosion des six grands acteurs du marché britannique au bénéfice de nouveaux-venus souvent moins chers.

Centrica, propriétaire de British Gas, a imputé cette perte au fait qu'un nombre important de contrats de long terme arrivaient à échéance sur le trimestre. Le groupe n'avait perdu que 119.000 comptes clients sur l'ensemble de 2015.

Le titre Centrica, également pénalisé par le recul des cours du pétrole, décroche de 2,31% à 232,8 pence vers 10h20 GMT à la Bourse de Londres, la plus forte baisse de l'indice FTSE-100 qui cède 0,1% à ce stade.

Les fournisseurs indépendants contrôlent à présent 15,4% du marché britannique du gaz et de l'électricité contre seulement 1% il y a quatre ans, selon le cabinet de conseil Cornwall Energy.

Cette percée a toutes les chances de satisfaire les autorités de régulation qui ont proposé le mois dernier un gel des tarifs pour quatre millions de foyers afin de stimuler la concurrence.

Outre Centrica, SSE, Scottish Power (groupe Iberdrola, la filiale de RWE npower, E.ON et EDF Energy, filiale d'EDF, composent les "Big Six" qui dominent le marché.

Centrica avait annoncé l'an dernier qu'il présenterait au deuxième trimestre une nouvelle stratégie mettant l'accent sur de nouveaux services et le lancement de produits connectés pour la maison, tels des compteurs et thermostats intelligents.

Le groupe a en attendant réitéré ses objectifs pour 2016, visant un cash flow opérationnel ajusté de plus de deux milliards de livres (2,5 milliards d'euros) pour des investissements ne dépassant pas le milliard.

Centrica a précisé que ses opérations britanniques avaient renoué avec la profitabilité au premier trimestre et ajouté avoir ramené son endettement net à 4,4 milliards de livres, contre 4,75 milliards à fin 2015.

Pour réduire ses coûts, Centrica a annoncé l'an dernier un plan de réduction d'effectifs prévoyant 6.000 départs d'ici 2020. Huit cents postes ont ainsi été supprimés au premier trimestre, sur un total prévu de 3.000 en 2016.

Le groupe a également réduit son dividende mais espère que les économies réalisées lui permettront de le sauvegarder cette année. (Karolin Schaps, Véronique Tison pour le service français)