Un Brexit coûterait 5.400 euros par an aux ménages, dit Osborne

lundi 18 avril 2016 12h22
 

LONDRES, 18 avril (Reuters) - Une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne causerait des dégâts permanents à l'économie du pays et pourrait coûter chaque année en moyenne 4.300 livres (environ 5.400 euros) à chaque ménage britannique jusqu'en 2030, affirme le ministre britannique des Finances, George Osborne, dans une tribune publiée lundi.

"Posée simplement, la question est: sur le long terme, votre situation va-t-elle s'améliorer ou se dégrader si nous quittons l'UE ? La réponse est: la situation de la Grande-Bretagne se dégradera, de façon permanente", écrit le chancelier de l'Echiquier dans une tribune publiée par le quotidien The Times.

Le gouvernement britannique doit présenter dans la journée un rapport sur l'impact économique à long terme d'un Brexit, sur lequel les électeurs auront à se prononcer par référendum le 23 juin prochain.

Dans son texte, Osborne qualifie une sortie de l'UE de "blessure exceptionnelle auto-infligée".

Il calcule qu'une sortie de l'UE aurait des répercussions très importantes sur le puissant secteur britannique de la finance: le manque à gagner représenterait 6% du PIB jusqu'en 2030.

La tribune d'Osborne, proche du Premier ministre David Cameron, a suscité la colère des partisans du "Out", qui contestent la fiabilité des estimations gouvernementales.

"Nous ne tenterons pas de chiffrer précisément l'économie en 2030 parce que nul ne sait ce qui va se passer. Je pense que leurs prévisions pour 2030 n'ont absolument aucune valeur", a réagi le député conservateur et ancien ministre John Redwood au micro de la BBC.

Trois jours après le début de la campagne officielle en vue du référendum, les instituts de sondage montrent que les camps du "In" et du "Out" sont très proches. Ils montrent aussi qu'une part croissante de l'électorat est dans l'indécision.

(William Schomberg; Henri-Pierre André pour le service français)