RPT-BOURSE-Les pétrolières chutent après l'échec à Doha

lundi 18 avril 2016 09h46
 

(Répétition sans changement, en raison d'un mot manquant §2)

PARIS, 18 avril (Reuters) - Les valeurs pétrolières inscrivent le recul sectoriel le plus marqué lundi matin au niveau européen et plombent notamment les indices parisiens après l'absence d'accord entre pays producteurs de pétrole à Doha ce week-end sur un gel de leurs niveaux de production, qui fait chuter les cours du brut.

L'indice sectoriel européen du pétrole et du gaz cède 2,52% à 9h30 et les Bourses européennes accusent aussi le coup après la déception causée par l'échec de la réunion à Doha.

A Paris, Total perd 2,4%, suivi par Technip qui lâche 1,75%. CGG (-4,11%) et Maurel et Prom (-3,5%) signent les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 (-0,6%). Vallourec baisse de 1,7%.

Ailleurs en Europe, Statoil chute de 3,6%, Royal Dutch Shell de 3,2%, Repsol de 2,95% et BP perd 2,37%, alors que le baril de Brent abandonne 4,5% à 41,16 dollars le baril.

"La grosse déception, c'est qu'il n'y a pas eu de gel alors que la production mondiale est déjà conséquente", commente un analyste en poste à Paris. "Maintenant le risque, c'est que Ryad augmente encore sa production comme l'ont laissé entendre les autorités saoudiennes."

L'espoir d'une limitation concertée de l'offre mondiale avait permis au baril de Brent de rebondir à près de 45 dollars ces derniers temps, en progression de 60% par rapport aux plus bas touchés en janvier autour de 27 dollars, après la chute qui lui avait fait perdre plus de 75% depuis le pic à 115 dollars de la mi-2014.

(Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)