LEAD 5-Dilma Rousseff se rapproche de la destitution au Brésil

lundi 18 avril 2016 17h50
 

* Les députés valident très largement la procédure de destitution

* Le Sénat doit se prononcer à son tour

* L'instabilité politique risque de perdurer

* ENCADRE Les prochaines étapes de la procédure (Actualisé avec réaction du gouvernement, analyse § 1-5-6-7-12-13)

par Maria Carolina Marcello et Alonso Soto

BRASILIA, 18 avril (Reuters) - Au lendemain de la défaite de Dilma Rousseff à la Chambre des députés dans une bataille cruciale pour son avenir à la tête du Brésil, son gouvernement a promis lundi de continuer le combat pour empêcher sa destitution.

Alors que des milliers de partisans et d'adversaires de la présidente manifestaient séparément devant le Congrès à Brasilia, comme dans de nombreuses villes du Brésil, les députés favorables à sa destitution ont facilement réuni dimanche soir la majorité des deux tiers requise.

Après décompte final des votes, 367 élus se sont prononcés pour la destitution, 137 contre et sept se sont abstenus. Deux députés n'ont pas pris part au scrutin. Les députés d'opposition ont laissé éclater leur joie, poings levés, formant une mêlée aux couleurs du Brésil, vert et jaune, autour de l'élu qui a apporté le 342e vote décisif après plusieurs heures de vote.

Dans les deux plus grandes villes du pays, Sao Paulo et Rio de Janeiro, des feux d'artifice ont éclairé le ciel nocturne tandis que des concerts de klaxons résonnaient.   Suite...