Caixabank s'apprête à lancer une offre sur l'intégralité de BPI-sce

lundi 18 avril 2016 02h40
 

MADRID, 18 avril (Reuters) - La banque espagnole Caixabank s'apprête à lancer dès lundi une offre pour racheter l'intégralité de la portugaise BPI après l'échec de ses discussions avec la femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos, a-t-on appris de source proche du dossier.

Caixabank, qu'il n'a pas été possible de joindre dans l'immédiat, est déjà le principal actionnaire de BPI avec 44% du capital tandis qu'Isabel dos Santos, fille du président de l'Angola, possède une participation de 18,6% via sa holding, Santoro Finance.

BPI a annoncé dimanche que ces deux actionnaires n'étaient pas parvenus à s'entendre sur leurs participations respectives et sur l'exposition coûteuse de la banque portugaise au marché angolais.

Dans le cadre d'une opération complexe, Caixabank était censée racheter la participation d'Isabel dos Santos dans BPI et cette dernière aurait repris à BPI sa participation majoritaire dans sa filiale angolaise BFA.

Or, Isabel dos Santos voulait introduire cette participation dans BFA à la Bourse de Lisbonne, ce que les autorités portugaises ont refusé.

La cession des actifs angolais est une urgence pour BPI.

Depuis le 10 avril, les autorités européennes imposent aux banques de provisionner complètement les actifs qu'elles détiennent en Angola, sous peine d'amendes quotidiennes.

La cotation du titre BPI a été suspendue toute la semaine dernière. (Jesus Aguado; Bertrand Boucey pour le service français)