LEAD 1-Séismes à Kyushu-Les secours ralentis par les dégâts

dimanche 17 avril 2016 11h36
 

* Vols vers Kumamoto annulés, liaisons par shinkansen suspendues

* Centaines de répliques enregistrées

* Pluies diluviennes et risque de glissements de terrain (actualisé avec fermeture d'usines Toyota, nombre de répliques, découverte de rescapés, et précisions sur les services interrompus)

par Kaori Kaneko et Thomas Wilson

TOKYO, 17 avril (Reuters) - Les recherches de rescapés, freinées par les dégâts subis par les infrastructures des transports et par le mauvais temps, se poursuivaient dimanche dans les décombres de bâtiments effondrés après les deux gros séismes de cette semaine sur l'île japonaise de Kyushu, qui ont fait 41 morts.

Les pluies diluviennes qui s'abattent actuellement sur la région laissent craindre de nouveaux glissements de terrain. Etant donné les quelque 440 répliques enregistrées depuis jeudi et la crainte de nouvelles secousses très fortes, des milliers d'habitants ont passé la nuit de samedi à dimanche dans des structures d'accueil.

Dimanche, 62.700 foyers étaient toujours sans électricité, plus de 300.000 habitations étaient privées d'eau courante et certains secteurs n'avaient plus accès au gaz, a rapporté la chaîne NHK. Plus de 110.000 personnes ont en outre été évacuées de la région de Kumamoto, écrit l'agence de presse japonaise Kyodo.

Un tremblement de terre de magnitude 7,3 a frappé Kyushu samedi matin, faisant au moins 32 morts et un millier de blessés, et causant d'importants dégâts à des bâtiments, routes et ponts. Il s'agissait du deuxième fort séisme dans le secteur de Kumamoto en un peu plus de 24 heures. Le premier, jeudi soir, avait fait neuf morts.

Les trois centrales nucléaires de la région n'ont pas été endommagées, mais l'Autorité de régulation du nucléaire a annoncé qu'elle tiendrait lundi une réunion extraordinaire consacrée à la situation à Kyushu, la plus méridionale des quatre îles principales de l'archipel nippon.   Suite...