Trois candidats intéressés par le réseau ferré grec-agence

vendredi 15 avril 2016 17h08
 

ATHENES, 15 avril (Reuters) - L'agence grecque des privatisations HRADF a annoncé vendredi que trois sociétés étaient intéressées par l'opérateur du réseau ferré national TRAINOSE, confirmant une information que des sources avaient donnée un peu auparavant à Reuters.

Les trois sociétés en question sont les chemins de fer nationaux italiens (IPO-FERRO.MI: Cotation), leur homologue russe RZD (IPO-RZHD.L: Cotation) et le groupe de BTP grec GEK-Terna.

"Les conseillers de HRADF évalueront (...) ces manifestations d'intérêt et soumettront leurs recommandations au conseil d'administration de HRADF concernant les candidats qualifiés pour la prochaine étape", explique l'agence dans un communiqué.

Selon l'une des sources qui ont renseigné Reuters, RZD est et GEK-Terna ont manifesté leur intérêt indépendamment l'un de l'autre mais ils se sont alliés pour la bonne cause.

Des offres contraignantes devront être soumises d'ici au 31 mai.

TRAINOSE est la seule société à assurer le transport de passagers et de fret par le rail en Grèce, au long de ses 2.500 km de réseau ferré.

Selon une source proche du dossier, en l'absence de sa vente, TRAINOSE pourrait bien être forcé de restituer à l'Union européenne des millions d'euros d'aides publiques.

La vente de TRAINOSE et d'autres actifs publics avait été interrompue par le gouvernement d'Alexis Tsipras l'an dernier. Elle a été relancée conformément à un accord de renflouement passé avec les créanciers internationaux de la Grèce en juillet dernier. (Angeliki Koutantou, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)