LEAD 1-Primes en baisse de 30% pour les dirigeants de VW-source

mercredi 13 avril 2016 16h04
 

(Actualisé avec source et "no comment" du groupe)

HAMBOURG/BERLIN, 13 avril (Reuters) - Les principaux dirigeants de Volkswagen ont accepté une réduction d'au moins 30% de leurs bonus annuels dans le contexte de la crise de la fraude aux tests anti-pollution, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le Land de Basse-Saxe, deuxième actionnaire du groupe automobile avec 20% du capital, a demandé que les primes accordées aux dirigeants soient totalement supprimées et les responsables des syndicats de salariés réclament que les primes des dirigeants soient supprimées ou au moins réduites, compte tenu du coût très élevé du "Dieselgate".

D'autres mesures sont discutées pour parvenir à une réduction supplémentaire des rémunérations variables, a déclaré la source à Reuters mercredi.

Volkswagen s'est refusé à tout commentaire. Les représentants de la Basse-Saxe et du conseil d'entreprise du groupe automobile n'ont pas répondu à des demandes de commentaires.

La part variable des rémunérations des dirigeants exécutifs avait représenté 54 millions d'euros en 2014 sur un total de 70 millions selon les chiffres publiés par le groupe. Ce montant représente près de deux fois celui de 37 millions versé par son grand rival Daimler à ses principaux dirigeants, parts variables incluses.

VW a confirmé mercredi des informations de Reuters selon lesquelles le directoire et le conseil de surveillance ont accepté le principe d'une réduction importante des bonus des dirigeants.

La source proche des discussions sur le sujet a déclaré que l'une des options envisagées pourrait conduire les dirigeants à investir au capital du groupe, sans plus de précision.

Le conseil de surveillance de Volkswagen doit se réunir le 22 avril pour approuver les comptes annuels 2015 et décider des rémunérations des dirigeants. (Andreas Cremer, Danielle Rouquié et Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)