Forte demande pour les nouvelles OAT de maturité très longue

mercredi 13 avril 2016 11h51
 

PARIS, 13 avril (Reuters) - L'Agence France Trésor a servi 9 milliards d'euros lors de l'adjudication des deux nouveaux emprunts d'Etat à 20 et 50 ans, pour lesquels la demande a atteint près de 20 milliards d'euros, a fait savoir mercredi l'Agence France Trésor.

La demande pour l'OAT 1,25% 25 mai 2036 a atteint 12,6 milliards d'euros, dont 6 milliards ont été servis. Le prix a été établi à 98,770, reflétant un taux de rendement à l'émission de 1,320%, précise dans un communiqué l'AFT, chargée de la gestion de la dette de l'Etat.

La demande pour l'OAT 1,75% 25 mai 2066 a atteint 7,0 milliards d'euros, dont 3 milliards ont été servis. Le prix a été établi à 94,458, soit un taux de rendement à l'émission de 1,923%.

Ces annonces confirment des informations obtenues mardi par IFR, un service spécialisé de Thomson Reuters.

Les deux OAT (obligation assimilable du Trésor) seront livrées le 19 avril. Leur allocation montre une demande à la fois diversifiée et soutenue de la part des investisseurs européens, souligne l'AFT.

Pour l'OAT à 20 ans, la demande est venue pour plus de la moitié des banques (29%) et des assureurs et fonds de pension (24%). Suivent des gestionnaires d'actifs (22%), des gestions alternatives (14%) et des institutions publiques (11%). Les investisseurs britanniques ont été les plus intéressés (34%), devant des investisseurs français (21%), allemands (8%), asiatiques (13%) - en particulier japonais (7%) - et nord-américains (7%).

Dans le contexte de taux d'intérêt historiquement très bas qui amplifie la recherche de rendement des investisseurs, il en va de même pour l'OAT à 50 ans: forte demande des gestionnaires d'actifs (46%), des banques (20%), des assureurs et fonds de pension (18%), des gestions alternatives (13%) et des institutions publiques (3%), et intérêt notamment des investisseurs allemands (27%), britanniques (23%), néerlandais (17%), scandinaves (8%), français (7%) et nord-américains (7%).

Le communiqué de l'AFT :

bit.ly/1SMj9xH (Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Belot)