Primes moindres en vue chez Volkswagen après l'affaire du diesel

mercredi 13 avril 2016 03h08
 

BERLIN, 13 avril (Reuters) - Volkswagen pourrait fortement réduire les primes accordées à ses dirigeants, apprend-on de source proche du dossier, compte tenu du coût du "Dieselgate", l'affaire du trucage des tests sur les émissions polluantes des véhicules diesel du groupe.

Le Land de Basse-Saxe, deuxième actionnaire de VW avec 20% du capital, et les responsables des syndicats de salariés demandent que la prime des dirigeants soit supprimée ou au moins réduite, compte tenu du coût très élevé du "Dieselgate".

Stephan Weil, le ministre-président de Basse-Saxe, doit faire un point sur la crise à VW mercredi.

Selon les données disponibles du groupe, ses neuf dirigeants ont gagné un total d'environ 70 millions d'euros en 2014, dont la part variable se montait à 54 millions d'euros.

Cela représente environ le double des 37 millions d'euros versés par son concurrent Daimler à ses plus hauts dirigeants en rémunération fixe et variables l'an dernier.

Le directoire et le conseil de surveillance de VW discutent en ce moment de schémas susceptibles de réduire considérablement la partie variable, expliquent les personnes interrogées mardi sans plus de précisions.

Le compromis discuté mardi doit être approuvé par le conseil de surveillance le 22 avril et son contenu publié dans le rapport annuel de VW le 28 avril. (Andreas Cremer; Danielle Rouquié pour le service français)