AB InBev a soumis des concessions à l'UE pour acheter SABMiller

mardi 12 avril 2016 12h16
 

BRUXELLES, 12 avril (Reuters) - Anheuser-Busch InBev a présenté des concessions aux autorités européennes de la concurrence dans l'espoir d'obtenir leur feu vert à son projet de rachat de SABMiller pour près de 100 milliards d'euros, l'une des plus importantes opérations de fusion-acquisition jamais conclues.

Selon un avis publié mardi sur son site, la Commission européenne précise qu'elle décidera d'ici le 24 mai si elle donnera, ou non, son aval à une transaction qui donnerait naissance à un groupe produisant près d'un tiers de la bière consommée dans le monde.

Il y a quelques jours, l'autorité de la concurrence en Afrique du Sud a dit qu'elle allait réclamer un délai pour examiner la fusion, qui permettra à AB InBev de se développer dans des pays telle que la Colombie et le Pérou et, surtout, en Afrique.

Dans le cadre de ventes d'actifs déjà effectuées pour obtenir le feu vert des différentes autorités de régulation, AB InBev a annoncé début mars la vente au chinois China Resources Beer de la participation de SABMiller dans la coentreprise China Resources Snow Breweries pour 1,6 milliard de dollars (1,47 milliard d'euros).

Le 10 février, le japonais Asahi Group Holdings a annoncé avoir conclu un accord provisoire en vue de racheter les marques de bière de SABMiller Peroni, Grolsch et Meantime pour 329,7 milliards de yens (2,55 milliards d'euros).

AB InBev a également vendu la part de sa cible britannique dans la coentreprise américaine MillerCoors à Molson Coors pour 12 milliards de dollars. (Foo Yun Chee, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)