Tata Steel vend ses activités d'aciers longs à Greybull Capital

lundi 11 avril 2016 14h02
 

LONDRES, 11 avril (Reuters) - Le groupe sidérurgique indien Tata Steel a annoncé lundi la vente de ses activités européennes d'aciers longs au britannique Greybull Capital, une opération de 400 millions de livres (500 millions d'euros) qui marque la première étape de son désengagement du secteur britannique de l'acier.

Parmi les activités cédées, qui emploient 4.800 personnes au total, principalement au Royaume-Uni, figure le site français d'Hayange (Moselle), qui compte quelque 400 salariés.

Tata Steel a annoncé fin mars son intention de sortir du Royaume-Uni en vendant des activités qui emploient au total quelque 15.000 personnes, en arguant notamment de la baisse des prix de l'acier, des coûts élevés de l'énergie sur le marché britannique et des engagements de ses filiales en matière de financement des retraites.

Le gouvernement britannique s'emploie à favoriser la reprise de ces activités pour tenter de limiter les conséquences sur l'emploi.

Le secrétaire d'Etat aux entreprises, Sajid Javid, a déclaré lundi que l'accord conclu avec Greybull constituait "un pas dans la bonne direction".

Le principal actif mis en vente par Tata est le site gallois de Port Talbot, premier site sidérurgique du pays. (Sarah Young et Guy Faulconbridge; Marc Angrand pour le service français)