LEAD 3-Grèce-Les négociations se prolongent, compromis en vue-sources

mardi 12 avril 2016 00h01
 

(Actualisé avec des citations)

par Renee Maltezou

ATHÈNES, 11 avril (Reuters) - La Grèce et ses créanciers internationaux se rapprochent d'un compromis concernant les réformes prises ou envisagées dans le pays, ce qui permettra de débloquer une nouvelle tranche d'aide de son plan de sauvetage, a-t-on appris lundi de sources gouvernementales.

"Il y a quelques détails à régler concernant l'aspect budgétaire des choses (...) Nous sommes très près (d'un accord)", a dit la source gouvernementale, ajoutant qu'il y avait encore des divergences de vue sur les réformes des régimes de retraite et la réglementation sur les créances douteuses.

La Commission européenne a indiqué pour sa part à la presse que des avancées avaient eu lieu pendant le week-end, tout en ajoutant que les négociations se poursuivaient. Elle a précisé que les créanciers de la Grèce s'en tenaient à leur exigence d'un excédent budgétaire primaire de 3,5% du PIB en 2018.

Le FMI a laissé entendre qu'un objectif d'excédent primaire plus faible en 2018 pourrait être plus réaliste et serait atteignable si la zone euro proposait un allègement de la dette de la Grèce.

"Notre objectif est de boucler l'examen le plus vite possible", a ajouté la porte-parole de la Commission.

L'examen des réformes a traîné en longueur pendant des mois, en raison surtout d'un désaccord entre les créanciers sur la prévision du déficit budgétaire de la Grèce d'ici 2018, que l'UE voyait au départ à 3% du PIB, Athènes à 1% et le FMI à 4,5%.

Le gouvernement grec et ses créanciers ont accepté de se baser sur un scénario de déficit à 3% dans les négociations.   Suite...