EPH reprendra la branche lignite de Vattenfall en Allemagne-sces

vendredi 8 avril 2016 19h25
 

PRAGUE/FRANCFORT, 8 avril (Reuters) - Le groupe suédois Vattenfall a conclu un accord de principe portant sur la cession de ses mines de lignite et des centrales associées en Allemagne à l'investisseur tchèque EPH, des activités déficitaires, après le retrait de deux autres candidats, ont dit vendredi des sources proches du dossier.

L'accord devrait être signé la semaine prochaine, a dit l'une des sources. Le conseil de surveillance de Vattenfall, détenu par l'Etat suédois, devrait donner son accord final dans environ 10 jours, ont précisé deux autres sources.

Vattenfall avait dit en décembre à Reuters qu'il entendait conclure cet accord de cession au cours du premier semestre.

Vattenfall génère environ 60 térawatt-heures (TWh) dans ses centrales au lignite par an, soit environ 10% de la production totale d'énergie en Allemagne, mais cette activité représente aussi la principale source d'émissions de carbone du groupe.

EPH, qui s'est associé avec le fonds d'investissement tchèque PPF Investments, s'est refusé à tout commentaire, tout comme Vattenfall.

EPH a accepté de payer pour reprendre ces actifs, pourtant déficitaires aux prix actuels de l'électricité et qui l'engagent à assumer les coûts de leur démantèlement futur, a dit une source.

Les sources ont expliqué que le duo formé par l'allemand Steag et l'australien Macquarie s'était retiré du dossier tout comme le groupe minier tchèque Vrsanska Uhelna.

(Jan Lopatka et Arno Schuetze, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)