RPT LEAD 1-Les représentants des créanciers quittent provisoirement Athènes

vendredi 8 avril 2016 12h37
 

(répétition mastic dans citation)

ATHENES, 8 avril (Reuters) - Les chefs de la délégation des créanciers de la Grèce ont quitté Athènes vendredi pour des consultations à Bruxelles, entraînant la suspension pour une journée de l'examen des mesures prises par le gouvernement grec en échange d'une nouvelle aide financière au pays, a dit un responsable grec.

Les équipes techniques sont en revanche restées à Athènes, a ajouté ce responsable. La réunion prévue samedi entre le ministre grec du Travail et les chefs de la délégation se déroulera comme prévu au retour de ces derniers dans la capitale grecque.

"Ils sont partis pour une journée. Ils se rendent à Bruxelles pour des délibérations et ils vont revenir", a dit ce responsable grec.

Annika Breidthardt, porte-parole de la Commission européenne, a confirmé ces consultations, soulignant qu'elles étaient prévues de longue date. "Ils reviendront dans la journée", a-t-elle ajouté.

Un responsable européen proche des discussions a dit que les créanciers internationaux de la Grèce espéraient un accord d'ici dimanche, observant toutefois: "Les Grecs ne remplissent pas encore toutes les conditions de chacune des deux organisations", faisant référence à l'Union européenne et au Fonds monétaire international (FMI).

Les interlocuteurs de la Grèce ont repris cette semaine l'examen des mesures prises ou envisagées par le gouvernement d'Alexis Tsipras en échange d'une aide financière supplémentaire pouvant atteindre 86 milliards d'euros, conformément à un accord conclu l'été dernier.

Athènes doit passer avec succès cet examen pour obtenir une nouvelle tranche de cette aide, alors que la Grèce doit rembourser en juillet 3,5 milliards d'euros au FMI et à la Banque centrale européenne (BCE).

La Grèce espère aussi ouvrir des discussions sur un allègement du fardeau de sa dette. (Lefteris Papadimas, Francesco Guarascio et Jan Strupczewski, avec Robin Emmott, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)