Echec des discussions en vue d'une coalition en Espagne

jeudi 7 avril 2016 22h52
 

MADRID, 7 avril (Reuters) - Aucun progrès n'a été enregistré jeudi en Espagne où la perspective d'un accord de coalition entre le Parti socialiste, le parti de gauche radical Podemos et les centristes de Ciudadanos semble de plus en plus hors de portée.

"Je pense que nous pouvons conclure que les différences entre Ciudadanos et Podemos sont trop importantes pour conduire à un accord", a déclaré le vice-secrétaire général de la formation centriste, Jose Manuel Villegas, lors d'une conférence de presse.

Podemos n'a fait aucun commentaire à l'issue de cette réunion qui a duré quelque deux heures et demie, renvoyant à une déclaration annoncée pour vendredi.

De son côté, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a promis de poursuivre ses efforts. "Nous pensons qu'un accord est toujours possible et que nous pourrons éviter une élection (anticipée)", a dit Antonio Hernando, porte-parole du PSOE.

Depuis les élections législatives du 20 décembre qui ont marqué la fin du bipartisme en Espagne, aucune majorité n'a pu être formée au Parlement.

Si les partis ne parviennent pas à s'entendre d'ici le 2 mai, le Parlement sera dissous et les Espagnols retourneront aux urnes. Mais les sondages indiquent que le parlement issu de ces nouvelles élections serait pareillement fragmenté. (Blanca Rodríguez; Henri-Pierre André pour le service français)