Hutchison prêt à partager son réseau pour racheter O2-sces

jeudi 7 avril 2016 16h15
 

BRUXELLES/LONDRES, 7 avril (Reuters) - CK Hutchison Holdings a accepté de conclure des accords de partage de réseaux avec Sky et Virgin Media pour tenter d'apaiser les craintes que suscite au sein des autorités européennes son projet de rachat de l'opérateur mobile O2, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

En rachetant O2 à l'espagnol Telefonica, le groupe de Hong Kong pourrait le fusionner avec sa propre filiale Three Mobile afin de créer le premier opérateur de téléphonie mobile en Grande-Bretagne. Cette opération ferait en outre passer de quatre à trois le nombre d'acteurs sur ce marché.

Ce dossier est considéré comme un test de l'attitude de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, à l'égard de la consolidation en cours dans le secteur européen des télécoms.

Margrethe Vestager a déjà donné un aperçu de sa détermination à empêcher l'émergence de situations de position dominante en formulant des exigences telles qu'elles ont amené TeliaSonera et Telenor à renoncer en septembre à la fusion de leurs activités au Danemark.

Hutchison a informé le mois dernier la Commission européenne qu'il était prêt à vendre 30% de sa capacité de réseaux à un ou plusieurs concurrents.

Il a conclu des accords informels pour céder 20% de son réseau en Grande-Bretagne à Sky, spécialiste de la télévision payante, et 10% à Virgin Media, filiale de Liberty Global , pour une durée de 10 ans, ont dit les trois sources jeudi.

Hutchison, Sky et Virgin Media ont refusé de s'exprimer sur le sujet.

La Commission européenne doit rendre sa décision sur le projet de rachat d'O2 le 19 mai. (Foo Yun Chee et Paul Sandle; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)