Facebook étend son service vidéo et veut s'attaquer à la TV

jeudi 7 avril 2016 12h51
 

par Yasmeen Abutaleb et Piya Sinha-Roy

SAN FRANCISCO/LOS ANGELES, 7 avril (Reuters) - L'application Facebook Live permettant de diffuser et de commenter des vidéos en direct est désormais disponible dans le monde entier, a annoncé mercredi soir Facebook, qui a noué des partenariats avec des entreprises de médias et ajouté de nouvelles fonctionnalités à son service.

Le lancement à grande échelle de cette application, désormais intégrée à Facebook, permet au premier réseau social mondial de venir concurrencer sur la vidéo le service Periscope de Twitter mais aussi la fonction vidéo de Snapchat, YouTube (groupe Alphabet ) et potentiellement les chaînes de télévision.

La vidéo en direct est devenue un contenu stratégique pour les réseaux sociaux qui se battent pour diffuser des rencontres sportives et des événements en exclusivité comme les Oscars et Grammy awards.

Les contenus vidéos attirent particulièrement les annonceurs car ils visent un public jeune.

Facebook Live, qui permet une diffusion vidéo en direct et en streaming (flux continu), a été lancé en test l'an dernier. La version présentée mercredi, compatible avec iOS d'Apple et Android de Google, a été déployée dans 60 pays. Elle ajoute de nouvelles fonctionnalités comme une carte des flux vidéos à travers le monde, une recherche élargie et de nouveaux filtres, similaires à ce que proposent d'autres plates-formes.

Les vidéos peuvent par exemple être transformées en noir et blanc, comme sur Instagram, un autre service de Facebook. Les utilisateurs pourront également bientôt ajouter du texte, des photos et des petits griffonnages (doodles) aux vidéos comme sur Snapchat.

Chris Cox, chef produit chez Facebook, s'attend à ce que Facebook Live soit utilisé pour toutes sortes de situations allant des moments d'intimité en famille comme les premiers pas d'un bébé, à des séances de questions-réponses avec les célébrités, ou encore pour s'informer.

Facebook, qui rémunère certains partenaires, a dit s'attendre à long terme à ce que les éditeurs de contenus gagnent de l'argent grâce à la publicité et d'autres services.   Suite...