SocGen-La CE ramène l'amende dans l'affaire de l'Euribor à 227,7 mlns

mercredi 6 avril 2016 17h32
 

par Foo Yun Chee

BRUXELLES, 6 avril (Reuters) - Les autorités européennes de la concurrence ont réduit de près de moitié, à 227,72 millions d'euros, l'amende infligée à la Société générale pour entente illicite sur le marché de l'Euribor sur la base d'un nouveau calcul de la valeur des ventes proposé par la banque.

Société générale, l'une des sept banques accusées de manipulation du marché de l'Euribor, avait écopé d'une amende initiale de 446 millions d'euros en décembre 2013.

"L'amende révisée est établie sur la base de la valeur révisée des ventes fournie par Société générale en février 2016 après que la banque eut réalisé qu'elle avait initialement communiqué des données incorrectes à la Commission", a dit l'exécutif européen dans un communiqué.

La banque française avait indiqué le mois dernier avoir obtenu une baisse du montant de l'amende, sans donner de précisions chiffrées.

Les autres banques mises à l'amende étaient Deutsche Bank et RBS, qui avaient obtenu une réduction de 10% pour avoir plaidé coupable. Barclays a été exemptée pour avoir contribué à révéler l'affaire.

Crédit agricole, HSBC et JP Morgan qui ont contesté l'accusation devraient être fixées sur leur sort d'ici la fin de l'année.

La réduction de l'amende infligée à la Société générale ramène à 1,49 milliard d'euros, contre 1,7 milliard, le total des amendes infligées dans le cadre de la manipulation des taux de l'Euribor et Libor sur le yen.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)