Nokia va commencer à supprimer des postes suite au rachat d'Alcatel

mercredi 6 avril 2016 12h23
 

HELSINKI, 6 avril (Reuters) - Nokia a lancé mercredi un programme de suppressions de postes après avoir finalisé en janvier le rachat du groupe franco-américain Alcatel-Lucent en janvier, l'équipementier télécoms finlandais ne précisant pas le nombre de postes concernés.

La société a souligné qu'elle s'en tenait à son objectif de synergies de coûts d'exploitation liés à la fusion de 900 millions d'euros en 2018.

Nokia a ajouté que les suppressions de postes interviendraient entre maintenant et 2018.

"Les suppressions de postes auront surtout lieu dans des domaines où il y a des doublons, comme la recherche & développement, les ventes et des fonctions administratives", note le groupe dans un communiqué.

Nokia prévoit de donner plus de détails en la matière lors de la publication de ses résultats trimestriels.

Projet annoncé en avril 2015, Nokia a racheté Alcatel-Lucent, qui emploie quelque 6.000 personnes en France, pour 15,6 milliards d'euros. L'effectif total du nouvel ensemble est actuellement de 114.000 personnes. (Jussi Rosendahl, Benoit Van Overstraeten pour le service français)