Notre-Dame-des Landes-Royal réaffirme sa différence avec Valls

mercredi 6 avril 2016 10h25
 

PARIS, 6 avril (Reuters) - Le projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit être modifié avant le référendum prévu sur ce sujet le 26 juin en Loire-Atlantique, a déclaré mercredi Ségolène Royal.

Cette modification est d'autant plus nécessaire que la question du référendum ne porte pas sur la configuration du futur aéroport et demande seulement: "Souhaitez-vous le transfert de l'aéroport tel qu'il est aujourd'hui vers un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes?", a-t-elle souligné.

La ministre de l'Environnement s'appuie sur les conclusions d'un rapport qui lui a été remis mardi et décrit le projet comme "surdimensionné".

Alors que Manuel Valls, partisan de la réalisation de ce projet, estime au contraire que ce rapport le "valide", Ségolène Royal a démenti tout désaccord avec le Premier ministre, se défendant d'avoir un avis différent de celui du chef du gouvernement.

"Je n'ai pas le même rôle", a-t-elle déclaré. "Mon rôle, c'est de faire en sorte de trouver une solution conformément avec la conviction qui est la mienne que l'on doit réconcilier la protection de l'environnement et le développement économique."

La ministre de l'Environnement a affiché sa volonté de trouver un compromis pour parvenir à "un juste équilibre et une bonne décision."

"Je veux que les choses se calment, je veux que les gens se reparlent. Ici ça n'a que trop duré. Les Français sont fatigués de ce feuilleton, (...) chacun doit faire maintenant un pas vers l'autre", a-t-elle dit. (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)