Critiqué par Trump, Ford augmente ses investissements au Mexique

mardi 5 avril 2016 17h28
 

DETROIT/WASHINGTON/MEXICO, 5 avril (Reuters) - Ford, critiqué par le candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine Donald Trump en raison de sa stratégie de production hors des Etats-Unis, a annoncé mardi vouloir investir 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) au Mexique pour y produire davantage de petites voitures à partir de 2018.

Donald Trump met régulièrement en cause les entreprises américaines qui, selon lui, "transfèrent des emplois au Mexique" et il a plusieurs fois pris Ford en exemple dans ses discours les plus critiques.

Joe Hinrichs, vice-président exécutif du constructeur automobile en charge de la zone Amériques, a déclaré mardi que le groupe allait investir davantage au Mexique "pour améliorer la rentabilité de nos petits modèles".

Il s'est refusé à préciser quels modèles Ford prévoyait de produire sur le site de San Luis Potosi, qui doit ouvrir en 2018 et employer 2.800 personnes d'ici 2020.

Un haut responsable mexicain a expliqué que Mexico avait renoncé à communiquer sur le projet de Ford pour éviter d'exacerber les tensions créées par les déclarations de Trump.

Ce dernier prétend, s'il arrive à la Maison blanche, faire payer par le Mexique la construction d'un mur à la frontière entre les deux pays pour lutter contre l'immigration illégale.

(Paul Lienert et Bernie Woodall à Detroit, David Shepardson à Washington et Ana Isabel Martinez à Mexico; Marc Angrand pour le service français)