BOURSE-Allergan chute, le rachat par Pfizer jugé compromis

mardi 5 avril 2016 17h07
 

NEW YORK, 5 avril (Reuters) - L'action du groupe pharmaceutique Allergan chute de plus de 16% mardi à la Bourse de New York après l'annonce par le Trésor américain de nouvelles dispositions fiscales qui, aux yeux des analystes, pourraient compromettre le projet de rachat par Pfizer pour 160 milliards de dollars (140 milliards d'euros environ).

Pfizer a conclu en novembre l'acquisition d'Allergan, dont le siège social est à Dublin. Le projet créerait le numéro un mondial du secteur pharmaceutique mais surtout, il permettrait au nouvel ensemble de réduire ses impôts en installant son siège en Irlande, pays dans lequel l'impôt sur les sociétés est moins élevé qu'aux Etats-Unis.

Barack Obama a critiqué le manque de patriotisme de ce type d'opérations, surnommées "inversions fiscales". Lundi soir, le Trésor américain a présenté une nouvelle réglementation qui pourrait annihiler leur intérêt financier, donc priver le rachat d'Allergan d'une partie de son intérêt pour Pfizer.

L'action Allergan chute de 16,68% à 231,25 dollars à 14h55 GMT alors que Pfizer gagne 0,83% à 30,9750 dollars.

"Vu l'évolution des titres, le marché pense que l'opération est pratiquement morte", a commenté Les Funtleyder, gérant spécialisé d'E Squared Asset Management.

Dans un communiqué commun publié lundi soir, Allergan et Pfizer ont dit étudier les annonces du Trésor mais n'ont fait aucun commentaire sur l'évolution de leur projet de mariage.

Selon une source proche du dossier, les deux groupes n'ont pour l'instant pris aucune décision et ils estiment que modifier le projet pourrait conduire à de nouveaux changements de la réglementation.

(Natalie Grover, Caroline Humer et Ransdell Pierson; Marc Angrand pour le service français)