4 avril 2016 / 20:17 / dans un an

LEAD 2-Début de semaine dans le rouge pour Wall Street

* Perte de 0,31% pour le Dow et de 0,32% pour le S&P

* Perte de 0,46% pour le Nasdaq (Actualisé avec des précisions, éléments de change et obligataires)

par Abhiram Nandakumar et Caroline Valetkevitch

NEW YORk, 4 avril (Reuters) - Wall Street a terminé la première séance de la semaine sur une perte, les investisseurs ayant décidé de marquer une pause après un rally qui a permis aux indices de récupérer de la tourmente qui les avait secoués en début d‘année.

Une stabilisation des cours pétroliers et des craintes moins vives concernant l‘économie chinoise avaient permis ensuite aux indices de progresser depuis la mi-février.

Le marché est, ces derniers temps, particulièrement à l‘écoute de la Réserve fédérale. Si la présidente de la Fed Janet Yellen recommande d‘être prudent pour ce qui est de relever les taux, d‘autres responsables de l‘institut d‘émission se sont montrés plus volontaristes, au moins en paroles.

Ainsi, Eric Rosengren, le président de la Fed de Boston, a dit ce lundi que la Fed relèverait probablement ses taux directeurs avant le moment anticipé pour l‘instant par les marchés financiers car les risques internationaux auxquels est exposée l‘économie sont en train de s‘atténuer.

Si la Fed anticipe a priori deux hausses des taux cette année, les traders n‘en escomptent qu‘une, selon FedWatch, un programme de CME Group.

Cette position des traders explique, entre autres choses, que le dollar ait inscrit face au yen un plus bas de plus de deux semaines de 111,10 ce lundi. En revanche, le dollar était quasiment stable face à un panier de devises, mais non loin d‘un plus bas de cinq mois et demi de 94,319 touché la semaine dernière.

Cette considération justifie également la baisse des rendements des Treasuries, qui s‘appuie aussi sur un recul des commandes à l‘industrie en février.

L‘indice Dow Jones a cédé 55,75 points (0,31%) à 17.737 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 6,65 points (0,32%) à 2.066,13. Le Nasdaq Composite a laissé 22,75 points (0,46%) à 4.891,8.

Huit des 10 grands indices sectoriels de l‘indice S&P-500 ont fini dans le rouge. Les gains des valeurs de la santé, dont l‘indice a gagné 1,02%, ont permis de limiter les pertes de la journée.

Les plus fortes pertes reviennent aux valeurs industrielles et aux valeurs des ressources naturelles, dont les indices respectifs ont tous deux perdu 0,97%.

Les valeurs de ressources naturelles ont notamment pâti du fait que les cours du cuivre ont touché leur niveau le plus bas en un mois. Les valeurs industrielles ont fléchi elles dans le sillage de General Electric, qui a cédé 2,2%.

“On a là un coup de fatigue haussier classique. Le pétrole et toutes les autres matières premières sont en phase de retraite (...) Les investisseurs surveillent de près les matières premières parce que ce sont elles qui ont montré la voie à la hausse”, a dit Adam Sarhan (Sarhan Capital).

Aux valeurs individuelles, Virgin America a bondi de près de 42%, la compagnie aérienne étant rachetée par Alaska Air , qui a cédé elle 3,8%.

L‘armurier Smith & Wesson a décroché de 18%, Cowen ayant réduit sa recommandation à “performance en ligne”.

Le volume a été relativement léger, de 6,4 milliards de titres échangés environ contre une moyenne quotidienne de 7,6 milliards sur les 20 dernières séances, selon des données de Thomson Reuters. On compte 2.231 baisses contre 803 hausses sur le Nyse et 1.684 baisses pour 1.133 hausses sur le Nasdaq.

Avec Sam Forgione et Dion Rabouin, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below