Le groupe toulousain Newrest candidat au rachat de Servair

lundi 4 avril 2016 14h05
 

TOULOUSE, 4 avril (Reuters) - Air France-KLM étudie actuellement les offres de plusieurs partenaires, dont le groupe toulousain Newrest, pour le rachat de sa filiale de restauration Servair, a-t-on appris lundi auprès de la compagnie aérienne.

"Le groupe étudie les offres de plusieurs partenaires susceptibles d'accompagner Servair dans son développement. Air France-KLM projette dans les prochaines semaines d'entrer en négociations exclusives avec l'un d'entre eux", a déclaré à Reuters un porte-parole d'Air France-KLM.

Deux autres entreprises seraient également sur les rangs, le prestataire suisse de services à bord Gategroup et le groupe de restauration autrichien Do & Co qui a racheté en 2014 la marque française d'épicerie de luxe Hédiard.

Première entreprise de restauration aérienne et du nettoyage en France, troisième acteur mondial, Servair a enregistré un chiffre d'affaires de 792 millions d'euros en 2015.

La filiale catering d'Air France-KLM, présente dans 26 pays dans le monde et 44 aéroports avec 10.000 employés, revendique 560.000 prestations repas produites chaque jour dans le monde.

Fondé en 1996 par Olivier Sadran, par ailleurs président de Toulouse Football Club (TFC), le groupe Catair, devenu Newrest, est spécialisé dans la restauration hors-foyer et est l'un leaders mondiaux du catering aérien.

Le groupe toulousain, qui compte 28.000 collaborateurs, a réalisé en 2014/2015 un chiffre d'affaire de plus de 900 millions d'euros dont 430 millions d'euros dans l'aérien, secteur où il sert chaque jour quelque 593.000 repas. (Johanne Decorse, édité par Yves Clarisse)