Vale compte sortir d'une co-entreprise avec ThyssenKrupp-sources

vendredi 1 avril 2016 18h54
 

NEW YORK/SAO PAULO, 1er avril (Reuters) - Vale s'apprête à proposer de quitter la co-entreprise qu'il a formée avec l'allemand ThyssenKrupp dans une aciérie déficitaire au Brésil, ont déclaré deux sources à Reuters.

Ce projet, en cours de finalisation, n'a pas encore été adopté par le conseil d'administration de Vale.

Le premier producteur mondial de minerai de fer proposerait de vendre pour seulement un dollar à ThyssenKrupp sa participation de 26,87% dans Companhia Siderurgica do Atlantico (CSA), a dit une source.

Vale accepterait aussi d'assumer 10% des dettes de CSA, selon cette même source. CSA affichait 2,6 milliards d'euros de passif financier à la fin de son exercice fiscal 2015.

ThyssenKrupp est au courant qu'une proposition est en cours d'élaboration et les négociations avec Vale sont entrées dans "leur phase ultime", a dit l'autre source.

Les deux groupes ont refusé de s'exprimer sur le sujet.

Cette acierie, dont la construction a coûté 10 milliards de dollars (8,77 milliards d'euros), a été inaugurée en 2010 en présence du président brésilien de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva, dont le gouvernement avait insisté auprès de Vale pour qu'il accroisse sa participation dans cette co-entreprise par rapport à ses 10% initiaux.

Depuis sa mise en service cette même année, CSA a été confrontée à une saturation du marché mondial des plaques d'acier qui a pesé sur ses marges et réduit le taux d'utilisation de ses capacités. (Tatiana Bautzer et Guillermo Parra-Bernal; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)