Nucléaire-EDF, Areva et le CEA créent un organe de concertation

vendredi 1 avril 2016 15h25
 

PARIS, 1er avril (Reuters) - EDF, Areva et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ont annoncé vendredi la création de la Plateforme France Nucléaire (PFN), une nouvelle instance de concertation sur les enjeux liés à cette filière industrielle.

"La PFN visera à améliorer l'efficacité collective des trois entités, notamment pour élaborer une vision partagée des enjeux du secteur sur le moyen et le long termes", expliquent ses créateurs dans un communiqué commun.

Au menu des discussions, EDF, Areva et le CEA prévoient de s'atteler à de nombreux chantiers comme la stratégie internationale de la filière, le projet de stockage profond de déchets Cigeo ou encore la recherche et développement sur la quatrième génération de réacteurs nucléaires.

Les rivalités entre EDF et Areva pour s'assurer le leadership de la filière nucléaire française ont été dans le passé à l'origine de nombreuses tensions entre leur dirigeants, notamment entre Henri Proglio et Anne Lauvergeon, et pointées du doigt pour expliquer la perte du contrat des centrales nucléaires d'Abu Dhabi en 2009.

La création du PFN intervient alors que la filière nucléaire française doit faire à de nombreux défis, comme le retard et le surcoût des chantiers des réacteurs EPR en France et en Finlande ou le financement problématique du projet de contrat d'Hinkley Point en Angleterre.

Le coût du "grand carénage", vaste programme de maintenance des centrales nucléaires françaises ainsi que leur futur démantèlement de ces dernières posent aussi de lourds défis financiers.

Par ailleurs, EDF doit reprendre prochainement le contrôle de la division réacteurs nucléaires d'Areva (Areva NP).

Le communiqué : bit.ly/1RBXpVk (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)