Un cadre de Total visé par une enquête en Italie

vendredi 1 avril 2016 11h44
 

BARI, Italie, 1er avril (Reuters) - Le parquet italien enquête sur un cadre de Total soupçonné d'avoir joué un rôle dans une affaire de trafic d'influence présumé qui a provoqué la démission de la ministre de l'Industrie, montrent des documents juridiques consultés par Reuters.

Selon ces documents, il s'agit de Giuseppe Corbianchi, qui est le représentant de Total dans la ville italienne de Potenza selon le site de la compagnie pétrolière, qui n'a pas souhaité commenter ces informations.

Federica Guidi, la ministre italienne de l'Industrie, a démissionné jeudi après la diffusion par la police d'écoutes téléphoniques semblant attester qu'elle avait assuré son compagnon, Gianluca Gemelli, que le gouvernement adopterait une législation favorable à ses affaires.

Elle faisait apparemment référence à un amendement qui a permis à Total de développer le gisement pétrolier de Tempa Rossa malgré l'hostilité de deux exécutifs régionaux. Le compagnon de la ministre avait des intérêts dans le développement du projet.

(Vincenzo Damiano; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)