Huit pays de l'UE veulent revoir le mode de calcul des déficits

jeudi 31 mars 2016 15h28
 

ROME, 31 mars (Reuters) - Huit pays de l'Union européenne ont demandé à la Commission européenne de modifier sa méthode de calcul des déficits structurels, qui lui sert à juger du respect des règles budgétaires en vigueur dans l'UE, a annoncé jeudi le Trésor italien.

Dans une lettre commune, les ministres des Finances de l'Italie, de l'Espagne, de la Lettonie, du Luxembourg, du Portugal, de la Slovaquie, de la Slovénie et de la Lituanie demandent à l'exécutif européen de porter de deux à quatre ans l'horizon qui lui sert de référence pour estimer la production de richesses potentielle de chaque pays.

Cette estimation est essentielle pour évaluer les données budgétaires structurelles, ajustées pour tenir compte de la conjoncture économique, et déterminer si un pays respecte ou non le pacte de stabilité de l'UE.

Dans cette lettre rendue publique par le Trésor italien, les huit pays réclament plus globalement une "intensification du travail technique" sur la méthodologie de l'UE pour estimer la production de richesses potentielle des Etats membres. (Giuseppe Fonte; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)